LUSTRE EN FER FORGÉ POUR ÉCLAIRAGE ÉLECTRIQUE

Ce lustre se compose de quatre branches principales, disposées symétriquement autour d'un montant central; chacune d'elles se termine par des bouquets de trois lampes à l'extrémité supérieure et de sept lampes à l'extrémité inférieure; le nombre total des lumières est donc de quarante.
 
 Lustre en fer forgé.

 La hauteur de ce lustre est de 1m3o, et le diamètre du cercle extérieur est de 1 mètre. La projection horizontale des deux circonférences concentriques, autour desquelles sont disposées les ampoules électriques, est reproduite
sur la figure 1 ; les lumières sont groupées en B, C et D. Le cercle supérieur sur lequel viennent se réunir les quatre branches du lustre est projeté en E.
Les quatre rayons ou traverses sont en fer creux et recouverts d'une fourrure mobile qui permet de placer sans difficulté les fils. L'un d'eux est figuré en F. Le cercle E est également creux, comme l'indique la coupe G; c'est à l'intérieur de ce cercle que passent les fils qui doivent alimenter les lampes B et C. Les quatre rayons F sont fixés, à l'une de leurs extrémités, à la tige centrale, sur une embase moulurée et profilée suivant la figure 2, et, à l'autre extrémité, sur l'embase dont la coupe est dessinée en H.
La place occupée par les fils est indiquée sur le rayon par deux traits noirs et sur la coupe de l'embase par deux cercles également noirs. En I est dessiné le plan de l'embase qui se trouve à l'extrémité de chacune des branches principales représentées par la figure 3. Ces branches prennent naissance sur le montant central ou axe du lustre; elles sont reliées entre elles par l'embase K.
Leur décoration se compose à leurs extrémités inférieures de deux feuilles soudées à une graine, contournant un bouton en torsade qui termine le lustre; trois autres feuilles sont disposées le long de l'arc que chacune d'elles décrit. A l'extrémité qui s'appuie sur le cercle extérieur, les branches prennent la forme d'une crosse et donnent naissance à trois bouquets renfermant les ampoules électriques.
Ces branches sont fixées et ajustées sur l'embase I par des pattes coudées en équerre et au moyen de vis à métaux, comme nous l'indiquons sur la figure L. Les fils des trois lampes passent dans les tubes dessinés en M. Chaque ampoule est enveloppée par quatre feuilles soudées sur le tube, comme on peut s'en rendre compte sur notre figure N.
Les branches principales et les motifs de la frise qui court tout autour du lustre se relient sur des montants secondaires par des embases; celles-ci sont garnies de fleurons dont nous donnons la reproduction sur la figure 5.
Ces branches qui donnent naissance aux fleurs renfermant les ampoules de la partie supérieure du lustre se réunissent au sommet de celui-ci, sur une embase en forme de chapiteau. Ce dernier est surmonté d'un fleuron dont nous donnons les détails d'exécution en Q, R, S, T. Les feuilles qui le composent doivent être embouties dans leur forme définitive avant d'être soudées sur la tige centrale. Lorsque la soudure a été faite, les unes sont relevées pour former le culot de la figure A et les autres sont ramenées à leur place suivant le dessin S.
Les quatre branches principales sont réunies au montant central par des consoles ornées de fleurs, dont l'une est représentée sur la figure 9. Le détail d'exécution des fleurs de cette partie du lustre est dessiné en U.
Immédiatement au-dessus de ces consoles se trouvent les chimères, de la gueule desquelles s'échappent les lumières supérieures. Elles passent entre deux motifs en forme de trèfles et font suite aux branches qui portent le chapiteau. Les fils électriques partent de l'embase supérieure, traversent l'embase qui se trouve immédiatement au-dessous de la chimère et suivent le contour de la volute, pour aboutir enfin aux trois ampoules. Le passage de ces- fils a lieu dans des tubes analogues à ceux de la figure M.
Le plan de l'embase qui se trouve au-dessous du fleuron est figuré en Y. Les coupes de tous les fers employés à la construction de ce lustre sont représentées en Z. Le parcours des fils est indiqué sur la figure 12.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire